Archive de la catégorie ‘visage’

Stress et calvitie

Jeudi 31 janvier 2013

Stress et calvitie dans visage pub-toyota-perte-cheveux-300x98

Vous connaissez cette pub pour une marque de voitures (Toyota) dans laquelle le type au fur et à mesure qu’il s’aperçoit du budget à consacrer à la sienne perd ses cheveux ? Normalement oui, on la voit souvent. L’idée sous-jacente, c’est que les soucis, l’inquiétude et le stress sont des facteurs aggravants de la calvitie. C’est le sens commun qui en a l’intuition mais est-ce vrai ?

Oui, la science nous dit qu’il y a dans une certaine mesure un rapport de cause à effet entre les expressions métaboliques du stress et l’alopécie pour décrire ce phénomène comme on le fait sur certains sites. Les décharges d’hormones qui en sont la manifestation effective agissent comme un catalyseur sur les individus qui sont déjà prédisposés génétiquement au phénomène. Qu’il s’agisse du stress chronique que nous connaissons tous dans nos vie quotidiennes ou de tensions plus violentes, il est avéré qu’il y a un impact sur la résistance du cuir chevelu.

Refaire le travail

Jeudi 8 novembre 2012

Refaire le travail  dans visage nez-rate-300x225

Les contempteurs de notre métier ne disent jamais que la retouche en fait partie intégrante. Ce n’est pas le signe de l’insuccès ou du ratage, c’est parfois une simple nécessité. Pourquoi ? Parce qu’avoir affaire à l’humain implique de l’approximation qui en l’occurrence se retrouve dans le résultat. Le rendu n’est pas toujours en rapport avec l’attendu et c’est tout l’art ou plutôt l’expérience du chirurgien de faire en sorte que le décalage soit le moins important possible.

Il peut donc arriver que la rhinoplastie en Tunisie que vous ferez avec nous ne soit pas tout à fait conforme à ce que vous espériez. Ce n’est pas un souci car cela se reprend dans les termes que nous venons de définir. Quelles sont les retouches possibles ? :

- Le nez demeure trop grand : on râpe un peu plus
- La bosse est encore visible : même procédure
- La pointe est encore volumineuse : reprise et greffe éventuelle
- Le problème de la gêne respiratoire reste entier : On peut rechercher d’autres causes médicales