Mots-Clés ‘art de la chirurgie esthétique’

La rhinoplastie, une intervention fascinante

Vendredi 2 mars 2012

La rhinoplastie, une intervention fascinante  pub-grand-nez-rhinoplastie-300x174

Le cinéma, les humoristes et la publicité exploitent allégrement les problématiques autour des anomalies du visage. Ce sont les oreilles de Dany Boon, ce sont les nez trop longs de Cyrano et du mannequin d’une marque de lunettes. Si l’effet dramatique ( dans tous les sens du terme) ou comique fonctionne, c’est bien que ces petites malformations ont un poids pour nous.

C’est comme on dit un vécu. Au point d’ailleurs qu’en voyant un nez qui semble démesurément proéminent sur une visage, nous ayons le réflexe de convoquer dans notre esprit l’image du Cyrano de Bergerac interprété par Depardieu. Pourtant, nous sommes bien dans le mythe, c’est-à-dire dans l’histoire éternelle qui sert de fondement inépuisable à la création artistique et à nos fabrications d’images, de comparaisons et de métaphores.

Car ces anomalies se corrigent. La belle jeune fille de la pub pourrait grâce à une rhinoplastie réduire la taille de son nez. Dany Boon pourrait faire une otoplastie. Ce qui est admirable quand on en reste à la première de ces deux interventions, la rhinoplastie, c’est ce passage du motif à création artistique à une vraie création artistique.

Quand un chirurgien pose les éléments de départ d’une chirurgie du nez, il prend soin de réfléchir avec le patient non pas seulement à la forme finale du nez mais aux proportions qu’il devra avoir en vertu des rapports géométriques qu’il entretient avec l’ensemble de la face. L’intuition d’une règle qui préside à la constitution d’un objet, n’est-ce pas la l’une des définitions de l’art.

Autrement dit, nous aurions ici un saut qualitatif incroyable de l’informe qui prête à sourire ou à rire à l’ultra formé qui peut aller jusqu’à l’émerveillement. On comprendra aisément la vérité de ce saut en perfection lorsqu’au regard du nouveau nez d’une personne, on a le sentiment que de tout temps, c’est celui-là qu’elle aurait du avoir.